Accueil > La Mairie > Concertation sur l'évolution du parking Ravet

Concertation sur l'évolution du parking Ravet

Voir l'image en grand

L'objectif de la concertation

La construction du parking Ravet a été initiée lors du précédent mandat. Les travaux ont été engagés par le délégataire, l’entreprise Q Park, fin 2019.

Selon ses initiateurs, le parking en entrée de ville doit permettre de proposer une solution combinant stationnement et marche à 5 minutes de la fontaine des Eléphants. Il doit ainsi éviter que les automobilistes venant du sud de la ville et de l’agglomération s’engagent en hyper-centre à la recherche d’un stationnement.

Le second objectif recherché consiste à proposer du stationnement en ouvrage pour ensuite supprimer des places en voirie (avenue des Ducs notamment), permettant ainsi de libérer de l’espace pour les modes doux et les vélos.

Ce projet n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les Chambériennes et Chambériens, en particulier les riverains. La construction du parking, notamment son aspect architectural et sa hauteur, ont généré beaucoup d’interrogations et de réactions.

La nouvelle municipalité a décidé de stopper le chantier en élévation afin de prendre le temps d’une réelle concertation. Les habitants, riverains, associations, commerçants etc. sont invités à s’exprimer sur les évolutions possibles du bâtiment et de ses abords pour une meilleure insertion dans son environnement urbain. 

Après analyse des différentes contributions, le conseil municipal choisira une solution technique.

De multiples enjeux

De nombreux éléments sont à prendre en compte dans la réflexion sur la finalisation du parking : besoins de stationnement, nouveaux modes de déplacement, insertion paysagère, engorgement de l’hypercentre, accès aux commerces de centre ville...

Il y a aussi un enjeu financier. Selon la délégation de service public conclue en 2018, le parking Ravet est financé par l’entreprise Q Park. En contrepartie celle-ci assure l’exploitation du parking pendant une trentaine d’années. La révision du projet entraîne un surcoût qui fera l’objet d’une négociation entre Q Park et la Ville.