Accueil > La Mairie > Les élu.es > Expression des élu.es

Expression des élu.es

Les textes publiés dans cette rubrique le sont sous l'entière responsabilité de leurs auteurs.

Extrait du journal Chambéry Magazine n°142 - Automne 2020

Groupe majoritaire

Pour une ville citoyenne, écologique, solidaire et résiliente face à la crise

Cette première tribune de Demain Chambéry est l’occasion pour nous de nous présenter et de présenter notre méthode. Depuis le premier conseil municipal du 4 juillet, notre équipe est au travail. Il y a bien sûr un temps d’installation et d’analyse des dossiers en cours, qui est nécessaire pour pouvoir mettre en place des politiques publiques efficaces sur le long terme, notamment sur les questions de développement durable, d’action sociale et de démocratie.

Ce temps d’appropriation des projets, nous voulons le partager avec les habitantes et les habitants. C’est le sens des concertations que nous mettons en oeuvre depuis le début du mandat. Nous sommes convaincus que des projets bien construits collectivement sont toujours meilleurs que des projets menés rapidement et contestés par la suite.

La concertation sur l’évolution du parking Ravet et ses abords a été l’occasion d’échanges et de débats nombreux et riches avec les citoyennes et citoyens. Les groupes de travail pendant les réunions publiques ont été des moments de réflexion collective productifs et qualitatifs. Les plus de 500 contributions sur le site internet de la Ville et la participation aux réunions publiques et permanences démontrent l’envie de s’informer et de participer à la vie de la cité.

La réalité de notre ville, c’est aussi bien les grands projets d’aménagements que le quotidien des habitant·es et la qualité de la relation humaine que les élu·es tissent avec eux. L’équipe a été très présente sur le terrain pendant ces premiers mois de mandat : dans les écoles, à la rencontre des partenaires associatifs, dans les événements festifs et sportifs, dans les mairies de quartiers, auprès des agents municipaux… Pour nous, ce contact direct quotidien est primordial. Nous souhaitons être accessibles et disponibles pour écouter, expliquer et comprendre afin d’agir au mieux et en fonction de vos besoins.

L’équipe sortante a su gérer la période de confinement de mars - avril et les premiers mois de la crise sanitaire, cela avec l’implication sans faille des services municipaux. Elle a assumé ses responsabilités lors des trois mois de prolongation du mandat, suite au report des élections. Aujourd’hui, la situation financière de la commune est cependant loin d’être optimale. La crise a conduit à une baisse des recettes et une augmentation des dépenses. Ce contexte financier nous appelle à encore plus de responsabilité et de mesure : chaque dépense, chaque investissement devront être pesés avec soin dans l’intérêt des générations futures et avec le souci d’une solidarité renforcée envers les plus fragiles.

Pour répondre aux crises d’aujourd’hui et aux défis de demain, l’implication de tous les acteurs du territoire sera nécessaire, et notamment celle des agent·es de la ville. Nous savons que nous pourrons compter sur leur engagement et nous leur proposons de faire évoluer ensemble les services municipaux : vers plus de transversalité, plus d’écoute de leurs attentes et propositions, et encore plus d’ouverture aux initiatives des habitant·es.

Vos élus sont aussi pleinement impliqués à l’agglomération, où la ville centre se doit d’accompagner les transitions à l’échelle du territoire de Grand Chambéry. Nous serons vigilant·es à ce que l’intercommunalité prenne sa part et participe aux projets d’investissement structurants dans l’agglomération. Les cinq Vice-président·es et les cinq membres du bureau à Grand Chambéry se mobilisent chaque jour pour mettre en application les engagements sur lesquels nous avons été élus. Soyez assurés que malgré les difficultés de gouvernance, nous ne manquerons pas de faire valoir au président de Grand Chambéry les orientations que nous pensons indispensables pour une agglomération elle aussi plus solidaire, écologique, citoyenne et résiliente.

Enfin, nous avons besoin de vous toutes et tous ! La transition écologique et solidaire ne pourra se faire sans des citoyen·es actifs et mobilisés. Chambéry est une ville résolument engagée forte de la volonté d’implication de ses habitant·es. Ensemble nous pouvons en faire une ville pionnière de la transition écologique et solidaire. Nous vous invitons à continuer, dans l’esprit de débat constructif qui a porté la première concertation de ce début de mandat et que nous sentons dans vos mobilisations sur de nombreux sujets au quotidien.

Thierry Repentin, Aurélie Le Meur, Martin Noblecourt, Christelle Favetta Sieyes, Jimmy Bâabâa, Claire Plateaux, Jean-Pierre Casazza, Raphaële Mouric, Jean-François Beccu, Sophie Bourgade, Daniel Bouchet, Isabelle Dunod, Gaëtan Pauchet, Lydie Mateo, Claudine Bonilla, Florence Bourgeois, Farid Rezzak, Benjamin Louis, Cyndie Picot, Marielle Thiévenaz, Dominique Loctin, Micheline Myard-Dalmais, Michel Camoz, Alain Caraco, Jean Ruez, Pierre Brun, Françoise Rahard, Salim Bouziane, Philippe Vuillermet, Jean-Benoît Cerino, Marianne Bourou, Sara Rotelli, Sabrina Haerinck, Mathieu Le Gagneux, Marie Bénévise

Groupe minoritaire

Merci

Nous souhaitons tout d’abord remercier les citoyens qui se sont déplacés aux urnes malgré le contexte difficile que nous avons connu, qui malheureusement perdure, et qui a sans aucun doute influencé l’issue du scrutin. Le résultat n’est pas celui que nous aurions espéré mais nous reconnaissons l’expression de la démocratie, si petite soit elle, et nous nous engageons à exercer notre mandat dans une opposition constructive et vigilante. Dès à présent, nous souhaitons être au service des citoyens et vous accompagner pour répondre aux enjeux de demain, ainsi n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions, remarques ou problématiques par mail chambery2026@gmail.com ou par courrier : groupe des élus « Aimer Chambéry », Hôtel de ville - 73000 Chambéry.

Covid-19 : une période inédite où la ville doit s’engager plus

La période inédite que nous traversons nous oblige à être au plus près des citoyens et notamment des plus fragiles mais aussi en soutien aux entreprises. C’est dans ce sens que nous avons accompagné du mois de mars au mois de juillet les plus fragiles pour traverser la crise de la Covid-19 du mieux possible. La mobilisation de tous a été exceptionnelle. Des personnels soignants aux agents des collectivités en passant par les habitants, tous ont participé à réduire les effets de cette crise. Cette dernière n’est pas finie, elle nous marquera durablement dans nos usages. La ville doit être au plus près des acteurs économiques qui sont touchés de plein fouet ainsi qu’auprès des plus fragiles. La nouvelle équipe peine pourtant à prendre ses responsabilités et semble trop hésitante dans cette période cruciale.

Une page de la vie politique Chambérienne se tourne

Michel Dantin et Xavier Dullin ont présenté leur démission du conseil municipal. Engagés dans la vie politique depuis de très nombreuses années, ils auront marqué de leur empreinte Chambéry et conduit des transformations indispensables. Xavier Dullin, au travers de son mandat de Président de l’agglomération, a permis de repositionner notre territoire à sa juste place. Il a tracé le chemin qu’il nous faut suivre notamment sur le tourisme et l’économie. Michel Dantin s’est engagé dans les milieux associatifs à 19 ans. Reconnu au niveau européen, il a pourtant choisi Chambéry en 2019 démontrant encore une fois qu’il privilégie l’intérêt général à son intérêt personnel. Adjoint de Pierre Dumas en 1983, puis engagé pendant 25 ans dans la minorité, il devient Maire de 2014 à 2020. Il aura permis à notre ville de sortir des emprunts toxiques et de voir émerger la gare, la piscine du stade, le quartier de la Cassine et de Vetrotex.
Nous savons pouvoir compter sur eux pour garder une attention vigilante sur l’évolution de Chambéry, cette ville qu’ils aiment tant.

Guy-Pierre Martin a également préféré démissionner pour se consacrer différemment à sa ville et à la culture.

Les promesses de campagne de la majorité bien vite oubliées

Dès le 1er conseil nous avons, malheureusement, compris que les promesses de campagne seraient bien vite mises de côté. Notre groupe a été écarté de la photo officielle, des collaborateurs ont été remerciés sans ménagement au mépris des règles de la fonction publique. Plus de 600 000€ d’augmentation sur le mandat ont été votés pour l’indemnité des élus avec notamment +53% pour la 1ère adjointe. Le Maire vient d’annoncer sa volonté de restreindre les prises de parole de l’opposition au conseil municipal. Des chantiers structurants sont mis à l’arrêt au mépris de l’environnement ou des besoins de nos clubs sportifs.

Les bases d’un mandat autoritaire et peu ouvert à la discussion sont d’ores et déjà posées.

Parking Ravet, le symbole d’une concertation tronquée

La concertation vient de se terminer. Malheureusement sans avoir informé les citoyens sur les impacts financiers des scénarios proposés. Comment demander aux citoyens d’émettre un avis éclairé sans avoir l’ensemble des données ? A l’heure où nous écrivons ces lignes nous n’avons toujours pas obtenu de réponse à nos courriers au Maire de Chambéry et nous ne savons pas quel scénario sera privilégié. Nous mettrons toute notre force pour que l’argent public ne serve pas à assouvir des promesses de campagne démagogiques.

Alexandra Turnar, Sandrine Garçin, Sylvie Koska, Aloïs Chassot, Laïla Karoui, Walter Sartori, Nathalie Colin-Cocchi, Philippe Cordier, Isabelle Rousseau, Benoit Perrotton