Expositions temporaires

Odonymie(s) : les noms de rues disent la ville

Du 19 mai 2021 au 8 janvier 2022

Notre environnement et nos trajets quotidiens sont parsemés de signes que parfois l’on ne voit plus, tant ils se fondent dans le paysage : les noms des rues, routes, places, avenues, boulevards, impasses… que l’on nomme odonymes.

Pour peu qu’on s’intéresse à eux, les odonymes urbains en disent long sur la ville à travers les âges. Ils traduisent les étapes de l’expansion urbaine, la vie sociale et politique de la ville, son lien avec le contexte régional et national, la façon dont elle est perçue par ses habitants et ses instances administratives... Au croisement de l’histoire, de la géographie, de la sociologie et de la linguistique, leur étude nous renseigne aussi sur l’évolution de notre rapport au langage, à la mémoire, à l’espace et au temps.

Le service Ville d’art et d’histoire a donc pris Chambéry pour terrain de jeu et s’est prêté à l’exercice de l’enquête odonymique. En s’appuyant sur une sélection d’archives et de plans, l’exposition fait la synthèse des logiques qui ont formé les noms de nos rues, et invite le visiteur à conduire sa propre exploration grâce à des espaces de consultation interactifs et sur mesure.

Autour de l’exposition :

  • ARCHI’JUNIOR / livret-jeu : 
    Désormais, à chaque exposition temporaire, pour les plus jeunes (et pourquoi pas, pour les plus grands!), un livret-jeu est mis gratuitement à disposition des familles, pour explorer et apprendre en s’amusant!

  • «FLASH CORDON» / visite guidée :
    Visite flash de 30 minutes pour découvrir l’exposition temporaire avec un médiateur culturel, tous les jours d’ouverture à 16h30.

  • « LES NOMS DE RUES DISENT LA VILLE » / visites guidées :
    Après la visite de l’exposition «Odonymie(s) : les noms de rues disent la ville», embarquez avec les guides conférenciers et laissez-vous surprendre dans Chambéry par la profondeur inattendue des noms de nos rues, avenues, places, impasses... qui en disent long sur la ville à travers les âges!

  Parcours #1 : Quartier sous le château
  Parcours #2 : Secteur de la rue Croix d’Or

   Réservation obligatoire auprès de l’office du tourisme au 04.79.33.42.47 ou en ligne: www.chambery-tourisme.com

   Tarif : 6 € / réduit 4,50 € / gratuit - 12 ans

Lémenc... sous nos pieds : les origines de Chambéry révélées par l'archéologie

Du 19 septembre 2020 au 9 janvier 2021

Une exposition des Archives municipales de Chambéry

De mai à juillet 2020, au pied de la colline de Lémenc, une équipe d’archéologues a fouillé des vestiges appartenant à la première agglomération antique reconnue à Chambéry. « Lémenc… sous nos pieds » présente ce chantier d’un grand intérêt pour l’histoire de Chambéry et les premiers résultats d’une aventure archéologique qui ne fait que débuter. 

Parmi les vestiges retrouvés, on citera des bâtiments dont l’usage n’est pas encore connu, des voies de circulation, des canalisations, ainsi qu’un espace qui pourrait être une place commerciale. Le mobilier archéologique est abondant : des centaines de monnaies, des caisses de tessons de céramiques, ou encore des menus objets de la vie quotidienne : pince à épiler, bague, épingle en os, poids de métier à tisser… Tous sont en cours d’étude et permettront de mieux cerner le site et son occupation.

Jean Dubuisson et les Hauts de Chambéry (1963-1974) : le dessin d'un quartier.

Du 13 avril 2019 au 5 janvier 2020

Le service Ville d’art et d’histoire revient sur la naissance du quartier des Hauts de Chambéry dans les années 1960-1970, et sur la carrière de son architecte en chef, Jean Dubuisson, reconnu par ses pairs et par les historiens de la discipline comme l’une des grandes figures de l’architecture du logement des Trente Glorieuses.

Appelé à Chambéry en 1963 pour piloter la construction d’un nouveau quartier d’habitation sur le plateau de la Croix Rouge, Jean Dubuisson y trouve un terrain d’expression sans précédent. Le caractère monumental du programme (qui prévoit 8000 logements et de nombreux équipements) et son implantation sur un site à la topographie exceptionnelle en font l’un des projets les plus marquants de sa carrière. Pendant près de 10 ans, il y décline des méthodes de conception et une architecture résolument modernes, où s’incarne une recherche constante de l’harmonie géométrique, de l’ouverture sur le paysage, et du confort pour tous.

À travers une sélection de dessins, plans, maquettes, photographies et témoignages de l’époque issus de fonds d’archives nationaux et locaux, l’exposition propose une immersion dans la pratique de l’architecte, et nous invite à découvrir sous un angle nouveau l’architecture des premières années du quartier des Hauts de Chambéry, labellisée « Patrimoine XXème » en 2003.