Résidence de compositeur

Samuel SIGHICELLI et Pierre KUENTZ

Les conservatoires de Chambéry et d'Annecy - Pays de Savoie ont souhaité élargir la résidence de compositeur en l’ouvrant sur la transdisciplinarité avec pour objectif de faire vivre la musique d’aujourd’hui, en l’inscrivant dans des formes artistiques innovantes, au croisement d’autres domaines.

Samuel Sighicelli (compositeur) et Pierre Kuentz (auteur et metteur en scène) ont voulu relever ensemble ce défi et venir cheminer à nos côtés ; nous sommes ravis de les accueillir.

Samuel Sighicelli, compositeur et improvisateur, a écrit des œuvres musicales allant du soliste au grand orchestre, jouées par des ensembles de renom.
En 2000, il fonde avec Benjamin de la Fuente la compagnie « Sphota » avec laquelle il montera sept spectacles pluridisciplinaires qui sillonneront l’Europe. Il cofonde en 2004 le groupe rock progressif « Caravaggio » avec lequel il se produit régulièrement en France et à l’étranger.

Son activité s’articule autour de trois axes :
La composition instrumentale, vocale et électronique, le travail collectif (Caravaggio) et la réalisation de projets scéniques qu’il considère comme le prolongement naturel de son travail de compositeur et où il y développe son rapport à l’image.
Sur le plan de la transmission et des projets vers les publics, l’activité du compositeur concerne aussi bien les master class et ateliers d’élèves de conservatoires, que des ateliers de pratique musicale en écoles primaires, collèges et lycées. Il compose également pour des groupes d’amateurs.

DR pierre kuentzPierre Kuentz, auteur, metteur en scène et dramaturge, a travaillé comme artiste associé au Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay de 2006 à 2010 en y développant la création théâtrale et musicale sous diverses formes (écritures, mises en scène, dramaturgie, publications, recherche et programmation).

Il fonde la Compagnie des Infortunes dont il est le directeur artistique. De 2010 à 2013, la compagnie est associée au centre Culturel Aragon d’Oyonnax.

Parallèlement, il poursuit son activité d’auteur et de recherche dramaturgique : commande de la Fondation Royaumont en 2013 pour un livret d’opéra de chambre (Galla Placida) ; contribution aux ouvrages collectifs des cahiers d’Ambronnay (Le chant des possibles – interpréter l’Orfeo de Monteverdi).

Il intervient régulièrement dans les classes d’orientation professionnelle d’art dramatique du Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon.

Fragments pour une théorie des masses à l'usage des jeunes générations

4 tableaux pour 8 comédiens et orchestre mis en espace

« Fragments pour une théorie de masses à l'usage des jeunes générations » est créé le vendredi 17 février au Gymnase de Côte Rousse à Chambéry.
Cette pièce est interprétée par l'orchestre symphonique 3e cycle du conservatoire de Chambéry (direction : Jean-Philippe Grometto et Sophie Mangold) et par des élèves de la classe de théâtre (enseignants Karine Vuillermoz, Olivier Baert).

Notes d'intention de Samuel Sighicelli et Pierre Kuentz
Ce projet, destiné à de jeunes musiciens et comédiens, met en jeu plusieurs notions qui nous paraissent fondamentales dans l'apprentissage de la musique d'une part et dans l'expérience collective d'autre part.
La musique, comme la vie sociale, est indissociable de la notion d' « écoute ». Le jeu sur les multiples couches de la partition et sur les différents types de signaux pour se repérer dans son déroulement, ainsi que la présence d'un texte dit par les comédiens et les bouleversements de l'espace orchestral, seront les moteurs de ce travail sur l'écoute.
Enfin, le projet fait appel à une écriture contemporaine de la musique, avec des modes de jeu et des graphismes qui sensibiliseront les élèves aux différents types de notation que requièrent chaque pensée musicale, ainsi que les différents degrés d'implication et d'invention attendus de l'interprète.

La pièce est pensée pour être jouée dans un large espace dans lequel le public peut se déplacer librement.

La pièce se découpe en 4 tableaux. Chacun des tableaux explore une disposition de l'orchestre et des comédiens qui font appel à des fonctionnements spécifiques évoquant des archétypes sociologiques :

  • Trajectoires Nocturnes : la masse comme réseau d'interactions entre individus
  • Formes de vie : des petits groupes co-existants indépendamment, desquels émergent des mises en résonances
  • Ligne de front – Dispersion : deux grands groupes s'opposant et se désintégrant dans une forme d'implosion
  • Vibration-Danse : la masse comme milieu absorbant l'individu, comme possible émancipation de l'individu

Fragments pour une théorie des masses à l'usage des jeunes générations
En 1ère partie : ensemble 20.21, direction : Cyril Colombier

Vendredi 17 février à 19h30 

Gymnase de Côte Rousse (Hauts de Chambéry)

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservations Cité des arts : 04 79 60 23 70