Sécheresse : le niveau « crise » maintenu jusqu’au 15 octobre

20/09/2022

Alerte Transition écologique

Les restrictions portant limitation des usages de l’eau en Savoie sont prolongées jusqu’au 15 octobre par arrêté préfectoral.

Le bassin versant du lac du Bourget, dans lequel Chambéry se situe, est maintenu en niveau « crise » sécheresse.

Sont interdits :

  • le lavage des véhicules sauf pour les véhicules d'intervention (pompiers, ambulances...) ;
  • l'arrosage des pelouses, des massifs fleuris, des jardins potagers, des espaces verts publics et privés, sauf en cas d'utilisation d'un stock d'eaux pluviales constitué préalablement. L'arrosage des arbres et arbustes plantés en pleine terre de moins d'un an reste autorisé, entre 20h et 8 h ;
  • l'arrosage des stades et espaces sportifs de toute nature ;
  • le fonctionnement des fontaines privées et des fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • le lavage des voiries sauf impératif sanitaire ;
  • le nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées sauf si réalisé par des professionnels ou des collectivités pour raisons sanitaires ou de sécurité ;
  • le remplissage et la remise à niveau des piscines privées ;
  • les prélèvements directs dans le milieu hydraulique souterrain ou superficiel dits domestiques et à usage non professionnel ;
  • l'alimentation des plans d'eau et des canaux d'agrément/d'ornement.

Ces mesures visent à limiter la consommation non indispensable d’eau dans le but de réserver la ressource en eau aux usages prioritaires et de préserver les écosystèmes aquatiques.

La ville maintient et renforce son engagement pour économiser l’eau

La Ville maintient les différentes mesures appliquées depuis le 11 juillet pour limiter sa consommation d’eau. Retrouvez toutes ces mesures dans notre actualité du 29 juillet.

Ces actions prises dans l’urgence sont complétées par un travail de fond pour mieux rationaliser la gestion du patrimoine et les usages, contrôler les consommations d’eau et détecter de potentielles fuites dans les équipements municipaux notamment grâce au travail d’un agent qui veille aux économies d’énergie et de ressources.

Ainsi, cet été, les signalements de fuite ont permis d'économiser plus de 145 m3/jour (en cumulé) dans les bâtiments pourvus d’une alarme de débit de fuite. Par ailleurs, les actions de végétalisation et de désimperméabilisation seront renforcées. De nouvelles mesures pour une meilleure récupération des eaux pluviales ainsi qu’une adaptation du travail de fleurissement à ces nouvelles conditions sont en cours d’élaboration. Des interventions qui répondent aux 10 grandes orientations fixées par la convention Eau et Climat sur laquelle la Ville s’engage avec le Comité intercommunautaire pour l’assainissement du lac du Bourget (Cisalb).

Chambéry, engagée pour une ville perméable

Lancée au printemps, la démarche Ville perméable vise à favoriser l’infiltration de l’eau en ville. Dans un contexte de changement climatique, cet enjeu est majeur pour permettre :

  • le rafraîchissement des zones urbaines,
  • favoriser la nature en ville,
  • recharger les nappes phréatiques,
  • lutter contre les inondations,
  • protéger les milieux aquatiques.
  • évoluer dans un cadre de vie agréable.

Vous souhaitez participer aux prochains ateliers et coconstruire des propositions d’actions pour rendre la ville plus perméable ?

Découvrez vite le programme !

Newsletter

Restez informé sur les dernières actualités de la Ville de Chambéry !

Captcha anti-spam
(Regénérer)