> > Vous les rencontrerez au o79... #5

Vous les rencontrerez au o79... #5

09/10/2019

Enfance, Jeunesse Grands projets Numérique

Le o79 est ouvert, J-7 avant l’inauguration des lieux, qui proposera de nombreuses animations. Et comme nous sommes sympas, nous ne voulons pas que vous vous sentiez perdu dans les locaux, donc découvrons un nouvel acteur du projet o79. Vous le savez, ce tiers-lieu a été imaginé collectivement avec de nombreux acteurs du territoire de l’Agglomération, dont la French Tech in the Alps-Chambéry. Découvrons le parcours d’une des coordinatrices de la French Tech.

Aurélie Follain

Zoom sur Anne Turpin-Hutter, coordinatrice au sein de la French Tech in the Alps-Chambéry :

Anne Turpin-Hutter, sportive, toujours partante pour de nouveaux challenges, souhaite contribuer aux dynamiques futures du territoire.

Anne Turpin-Hutter, coordinatrice French Tech in the Alps-Chambéry DR Anne Turpin-Hutter, coordinatrice French Tech in the Alps-Chambéry

« Oser, croire en soi et relever des défis ! »

Avant de parler de ses activités professionnelles, prenons un moment pour découvrir l’engagement d’Anne Turpin-Hutter. Depuis 2012, elle a été bénévole dans plusieurs structures culturelles, telles que : le Festival international du film d’animation à Annecy, l’Union REMPART, le Festival de cinéma de Douarnenez et Bright Lights. Big Cities. Toujours active bénévolement, elle est actuellement communicante web depuis plus d’un an au sein de « Livres en Marches » et bénévole chez Startup Weekend Chambéry. Son attachement aux milieux culturels et artistiques est présent depuis toujours, elle a suivie des études supérieures en lettres modernes, histoire de l'art et du livre, puis a continué par un master en gestion de projets culturels. Anne Turpin-Hutter est une artiste et une entrepreneuse. En septembre 2018, elle a intégré les équipes de la French Tech in the Alps-Chambéry en qualité de coordinatrice. Elle a pour mission de valoriser l'innovation entrepreneuriale du territoire.

Qu'est-ce que la French Tech in the Alps-Chambéry ?

La French Tech est une initiative d’État lancée en 2015 et portée par le Ministère de l’Économie afin d’impulser une dynamique collective autour de l’écosystème start-up. Le moteur de la French Tech, ce sont les entrepreneurs qui créent et surtout font grandir les entreprises, mais aussi celles et ceux qui, forts de leur expérience, se mobilisent pour leur écosystème et aident à accélérer la croissance d’autres entreprises. C’est dans cette perspective que l’association French Tech in the Alps-Chambéry s’est créée : pour développer une dynamique territoriale et mobiliser les entrepreneurs, les entreprises et les acteurs du développement économique pour la croissance de leur écosystème entrepreneurial et innovant. Concrètement sur le territoire de la Savoie, French Tech in the Alps-Chambéry s'engage pour créer des opportunités de rencontres et d’une mise en réseau, contribuer à la création de liens entre ces acteurs en faveur de la création de valeur et développer les conditions favorables au développement des start-up. Chambéry s’inscrit dans la dynamique French Tech in the Alps aux côtés des autres territoires que sont Valence-Romans, Grenoble, Annecy et le Genevois français afin d’œuvrer en synergie sur le sillon alpin.

> Echange avec Anne Turpin-Hutter :

Peux-tu me raconter ton parcours ?

J’ai suivi un parcours résolument littéraire et culturel ! Des études supérieures en lettres modernes, histoire de l’art et du livre, puis un master en gestion de projets culturels. Après avoir travaillé pendant 3 ans dans le milieu de l’art contemporain sur Lyon, à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne, puis en tant que chargée de projets édition et documentation pour l’association Documents d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes, j’ai eu l’opportunité de découvrir le milieu de l’entrepreneuriat en intégrant les équipes de Savoie Mont Blanc Angels et French Tech in the Alps-Chambéry il y a un an. C’était un vrai challenge de découvrir un nouvel écosystème entrepreneurial et de s’acculturer à de nouveaux usages. Aujourd’hui, je prends plaisir à développer toutes mes compétences et mettre mon énergie pour valoriser l’innovation entrepreneuriale, susciter des rencontres et des mises en relation.

Pourquoi avoir intégré les équipes de la French Tech ?

Être coordinatrice de la French Tech in the Alps-Chambéry c’est être un couteau-suisse. La polyvalence est de rigueur ; je suis à la fois chargée de communication et événementiel, chargée de projets, je fais également la gestion administrative et courante de l’association. Toutes ces missions font que le quotidien est toujours instructif, riche de rencontres, fourmillant de projets. Apprendre chaque jour, voilà ce qui me plaît le plus !

Pourquoi French Tech a décidé de se lancer dans le projet o79 ?

Parce que le projet du o79 est basé sur l’inter-connectivité, la création de liens ! C’est un lieu de mixité et il est dans le rôle de la French Tech de sensibiliser tous les publics aux enjeux d’innovation, d’entrepreneuriat et du numérique. La French Tech et o79 partagent ces valeurs, il était donc tout naturel que l’association soit impliquée dès les prémices du projet. S’engager dans cette place inter-active c’est contribuer à propulser des idées, puis leur offrir de quoi pousser et s’ancrer dans les dynamiques du territoire.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux futurs utilisateurs des lieux ?

Oser, croire en soi et relever des défis ! Pousser les portes du o79 c’est avant tout rencontrer. Rencontrer des personnes, des opportunités, des initiatives et c’est donc s’inspirer pour en ressortir grandi. De quelque manière que ce soit. o79 offre une multitude de possibilités et d’idées, il s’agit donc d’être à l’écoute et toujours en veille sur ce qu’il s’y passe…

Quelle citation, devise,... ou/et quel personnage public, film, prof, musicien, ... t'as poussé à devenir la femme que tu es aujourd'hui ?

Plutôt un milieu… celui de la montagne ! J’ai grandi dans les Aravis et je parcours les sommets depuis gamine, c’est donc la montagne qui m’a forgé. On y apprend que la confiance en l’autre n’est rien sans confiance en soi, que l’indépendance c’est se dépasser mais aussi savoir renoncer pour tenter de nouveau et y croire. La montagne est à la fois contemplation et brutalité, elle nous enseigne à être patient, déterminé, sensible et honnête, il n’y est pas permis de tricher. Je garde d’elle toute cette franche vigueur.

Source : Territoire connecté