> > Chambéry accueillera la 1ère station de recharge « Zero Emission Valley » à hydrogène renouvelable

Chambéry accueillera la 1ère station de recharge « Zero Emission Valley » à hydrogène renouvelable

20/06/2019

Développement durable Transports et déplacements

Dans le cadre du dispositif « Zero Emission Valley » mis en place par l’Europe et la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes, Xavier Dullin, président de Chambéry–Grand Lac économie et Michel Dantin, maire de Chambéry ont posé le jeudi 20 juin la première pierre d’une station de recharge hydrogène. D’une capacité de 50 véhicules par jour, elle sera alimentée par des énergies renouvelables.

Le bassin de vie entre Chambéry et Aix-les-Bains a été désigné territoire d'expérimentation dans le cadre du projet Zero Emission Valley (ZEV).

Lancé officiellement en décembre 2017 sur ce même territoire, Zero Emission Valley rassemble tous les acteurs de la filière hydrogène, publics et privés, et vise à développer la mobilité hydrogène en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il vise la création de 20 stations de recharge hydrogène alimentées par 15 électrolyseurs et le financement d’une flotte de 1 000 véhicules à pile à combustible. Une première station de recharge hydrogène renouvelable sera opérationnelle à Chambéry avant fin 2019.

Lire aussi Agir durablement : dossier du Cmag 61

De l’hydrogène oui, mais de l’hydrogène « renouvelable »

Obtenus par l’électrolyse de l’eau, les 40 kg d’hydrogène produits par jour par la station permettront la recharge d’une flotte de 50 véhicules. Une production renouvelable puisque la station sera alimentée en électricité à travers des certificats de garantie d'origine de l’énergie (solaire, éolien, hydraulique). A terme, la station sera alimentée par des parcs de production d’énergies renouvelables dédiés.

Lire aussiPourquoi Grand Chambéry est territoire d'expérimentation dans l'hydrogène ?

Un territoire avant-gardiste sur les énergies intelligentes

Territoire d'expérimentation du projet Zero Emission Valley (ZEV), ce bassin de vie héberge une filière d’excellence sur les énergies intelligentes avec la présence d’entreprises telles que Atawey, Symbio, Energy Pool, General Electric, Steadysun, Cythelia Energie, Sylfen ou encore PowerUp ; le premier pôle européen de recherche avec l’INES (Institut National de l’Énergie Solaire), le CEA et EDF CIH (Centre d’Ingénierie Hydraulique), rassemblant près de 1000 chercheurs, et un centre de formation pionnier de la formation automobile hydrogène avec Technopolys. Tout cet écosystème gravite autour d’un parc d’activité dédié, Savoie Technolac. En parallèle de la station, plusieurs dispositifs hydrogène sont en cours de développement tels qu’une navette autonome, des bus, un bateau fluvial sur le lac du Bourget ou encore des camions benne dont la station serait alimentée par combustion des déchets. D’autres outils sont d’ores déjà opérationnels comme deux stations de recharge pour 15 vélos hydrogène, dont une alimentée par une route solaire.

Lire aussiGrand Chambéry sera le pilote de l'hydrogène, énergie du futur, en Europe

Autour de Chambéry et Aix-les-Bains, grâce au dispositif ZEV, 15 entreprises et structures se sont portées volontaires pour s’engager dans la mobilité hydrogène en achetant au total près de 40 véhicules : SDIS 73, Vicat-SATM, ENGIE Cofely, SCDC, Savoie Déchets, EDF CIH, Taxis et VTC 73, Chambre des Métiers et de l'Artisanat, Jean Lain Automobiles, Ville de La Motte-Servolex, Ville de Chambéry, Ville d'Aix-les-Bains, Département de la Savoie, SERFIM, Grand Lac, Grand Chambéry... L’objectif est d’atteindre les 50 véhicules avant la fin de l’année 2019.

Source : Grand Chambéry

Newsletter

Pour être informé chaque mois de tout ce qu'il se passe à Chambéry