> > Ensemble pour une « Lorelei » à Chambéry

Ensemble pour une « Lorelei » à Chambéry

22/08/2018

Culture

Durant l’été 2017, la Ville de Chambéry a accueilli l’exposition de Livio Benedetti.

Ses œuvres, déposées dans plusieurs lieux de la ville, ont enchanté le public. Parmi celles-ci, la Lorelei a sans aucun doute trouvé sa place sur la margelle de la fontaine de la place Saint Léger.

Didier Gourbin / ville de Chambéry

Pour acquérir et installer définitivement la statue de la Lorelei sur cette place, la Ville a décidé de lancer une campagne de souscription, et de mobiliser les donateurs autour de ce beau projet d’acquisition d’une œuvre d’art.

Du 22 août et au 19 novembre 2018, tous les volontaires pourront déposer leurs dons sur la plate-forme Dartagnans, sur le projet « Lorelei ».

Je participe

Le but est de recueillir 35 000 €. Tous les donateurs seront remerciés, leurs noms seront inscrits sur le mur des mécènes du site internet et invités à l’inauguration. Une visite de l’atelier de l’artiste sera proposée pour tous les dons supérieurs à 150 €.

A la fin de la collecte les donateurs recevront un reçu fiscal permettant une réduction du montant des impôts.

Livio Benedetti

Installé à Chambéry en 1975, puis à Apremont en 1986, le sculpteur Livio Benedetti est connu des Chambériens. Ses sculptures en bronze, en marbre, en acier ou en bois, de toutes tailles, jouent avec les courbes, les angles, la douceur des lignes, le rugueux de la matière. Elles ont trouvé acquéreurs dans le monde entier, et son travail enrichi le patrimoine savoyard en de nombreux endroit.

Mais il n’y a pas à ce jour, de sculpture monumentale dans le centre-ville de Chambéry. C’est en surprenant des promeneurs assis contre la statue, ou caressant les courbes de bronze de la Lorelei que le choix s’est porté sur cette œuvre. Car telle la nymphe de la mythologie germanique attire les marins par ses chants, la statue de la Lorelei attire les passants par ses lignes pures, son attitude pensive, voir énigmatique.