> > Des aménagements qualitatifs pour le Boulevard de la Colonne

Des aménagements qualitatifs pour le Boulevard de la Colonne

01/03/2018

Démocratie participative Développement durable Environnement Grands projets Institution Travaux Voirie

Ce jeudi 1er mars 2018, Michel Dantin, Maire de Chambéry et Député Européen, et Josiane Beaud, Première Adjointe au Maire de Chambéry, ont présenté les actions qui seront menées dans le cadre du projet d’aménagement du Boulevard de la Colonne.

Des conclusions ont été tirées des rapports rendus publics de l’Office National des Forêts. Les observations réalisées par l’expert permettent en effet de mettre en évidence un système racinaire insuffisant au regard du diamètre des platanes, ce qui conduit à un développement spatial des racines limité et entraîne des altérations sur certains sujets.

Si à certains égards l’état sanitaire des arbres peut paraître suffisant, ils ont en réalité une durée de vie limitée et les alignements demeurent fragiles, restreignant drastiquement tout projet d’aménagement d’ampleur. A moyen terme une intervention sera donc nécessaire compte tenu de la dégradation des platanes. Mais l’état sanitaire actuellement constaté permet un maintien en l’état des alignements.

Un embellissement qualitatif du site

C’est pourquoi, pour respecter les engagements pris devant les Chambériens dans son courrier du 6 juillet 2017, Michel Dantin et l’ensemble de son équipe municipale ont décidé de conserver les platanes présentant un état sanitaire et racinaire suffisant pour l’immédiat. La décision de procéder en conséquence à un embellissement qualitatif et temporaire du site prenant en compte les études déjà menées a également été prise, dans l’attente d’un aménagement définitif de l’ensemble du site.

Pour ce faire, une maîtrise d’œuvre sera engagée dans les prochains jours pour proposer aux Chambériens un réaménagement sur l’ensemble du périmètre comprenant le boulevard de la Colonne, le boulevard du Théâtre, la place des Éléphants, le haut de la rue de Boigne, la rue Claude Martin, la rue Vieille monnaie et l’avenue Charles de Gaulle.

Du mobilier urbain adapté et un revêtement moderne seront installés, et des espaces ludiques à destination des enfants du centre-ville seront créés.

Combinés à l’arrivée de nouveaux commerçants, l’ensemble de ces aménagements qualitatifs, pensés comme un ensemble cohérent s’insérant dans son environnement, aboutira à une amélioration qualitative du site et à l’accroissement de son attractivité dans l’attente de futurs aménagements.

Historique : les résultats des rapports de l'office nationale des forêts

Les conclusions ont été tirées des rapports rendus publics de l’Office National des Forêts. Les observations réalisées par l’expert permettent en effet de mettre en évidence un système racinaire insuffisant au regard du diamètre des platanes, ce qui conduit à un développement spatial des racines limité et entraîne des altérations sur certains sujets.

L'office national des forêts avait réalisé un rapport complémentaire pour étudier le système racinaire des deux arbres abattus le 5 décembre 2017 boulevard de la colonne et ainsi avoir une idée de l'état global de l'alignement.

L'analyse du système racinaire des deux arbres abattus le 5 décembre dernier boulevard de la colonne a révélé, selon le rapport de l'office national des forêts, que la profondeur d'enracinement n'est pas très importante au regard des diamètres des arbres. Autre observation, le développement spatial des racines reste lui aussi limité.

Le rapport complémentaire de l'office national des forêts conclut que la configuration actuelle du double alignement (dimension des arbres, densité de plantation et compaction du sol), le système racinaire des platanes du Boulevard de la Colonne est satisfaisant et suffisant.

Les arbres peuvent être conservés à condition de ne pas modifier cet environnement, tout en étant surveillés et entretenus régulièrement. Par contre, si l'environnement devait être modifié, la stabilité de ces alignements sera remise en cause et il serait alors préférable de partir sur de nouveaux alignements.

Le système racinaire de deux platanes étudié suite à leur abattage le 5 décembre dernier

Suite aux analyses des services de la Ville, confirmées par un rapport de l’office national des forêts, deux arbres ont été abattus boulevard de la Colonne le 5 décembre pour des raisons de sécurité.

Depuis plusieurs années, les deux platanes étaient surveillés annuellement par les services de la Ville, qui les ont identifiés comme des arbres en fin de vie.

Parallèlement, la Ville de Chambéry avait sollicité l’Office National des Forêts pour mener une étude sur l’état sanitaire des platanes se trouvant sur le Boulevard de la Colonne. L’objectif de cette étude était de déterminer les arbres qui pouvaient être conservés sans risque pour les usagers du site, afin de définir les contours du futur aménagement urbain.

La première phase de l’expertise a été menée par les professionnels, directement sur le Boulevard de la Colonne, du 10 au 17 octobre 2017.

L’ONF avait notamment révélé dans son premier rapport que, au regard de l’état de santé extérieur des platanes du Boulevard de la Colonne, deux arbres présentaient des défauts déterminants et irréversibles. En cause : le développement rédhibitoire d’un champignon lignivore – le chancre pérennant – et la présence d’une cavité trop importante pour supporter le poids de l’arbre. Les experts de l’ONF indiquaient qu’une coupe de ces deux platanes devait être effectuée sans délai.

Aussi afin d’assurer la sécurité publique des citoyens sur une artère fréquentée par de nombreux passants, les élus de la Ville de Chambéry ont pris la décision de couper, au cours de la semaine du 4 au 8 décembre, ces deux arbres pour éviter toute situation regrettable.

Cette première étude était toutefois incomplète, puisque seul l’état extérieur des platanes a été observé. C’est pourquoi l’ONF a insisté sur la nécessité de mener des investigations complémentaires pour s’assurer de l’état des systèmes racinaires des platanes.

Seule la mise en application de cette seconde étude a permis de connaitre l’état sanitaire réel des platanes. L’excavation des systèmes racinaires des deux platanes coupés le 5 décembre a donc permis de réaliser des investigations supplémentaires, et ainsi de finaliser l’étude de l’ONF.

En savoir plus : Diagnostic biomécanique et sanitaire des arbres - Office National des Forêts - octobre 2017

Rapport complémentaire du Boulevard de la Colonne par l'ONF