JE M'INSCRIS AU CONSEIL DE QUARTIER CITOYEN

Accueil > La Mairie > Reconstruction du stade de Chambéry

Reconstruction du stade de Chambéry

Le stade de Chambéry est aujourd’hui vétuste et doit être reconstruit. Le projet de reconstruction prévoit un équipement de 5000 places et une mise aux normes nécessaires pour la pratique des clubs et l’accueil des spectateurs.

Soucieuse de pouvoir assurer la reconstruction du stade, la Ville de Chambéry s’interroge sur l’état du dossier hérité de la municipalité précédente. Responsable de la bonne gestion des finances communales, elle choisit de faire toute la transparence sur les chiffres.  

La transparence sur les chiffres

La reconstruction du stade de Chambéry est un projet d’ampleur, pour un équipement utile au grand territoire de l’agglomération, voire du département. C’est pourquoi, même si la Ville assume le pilotage administratif du dossier, d’autres collectivités locales sont pleinement concernées. La Région, le Département et Grand Chambéry ont ainsi été sollicités pour des cofinancements il y a plus d’un an par la précédente municipalité. 

Le plan de financement était alors le suivant (novembre 2019) :

  • Coût du projet : 13 880 000 € HT (soit 16,7 M€ toutes taxes comprises)
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes : 4 000 000 €
  • Département de la Savoie : 4 000 000 €
  • Grand Chambéry : 2 865 000 €
  • Commune de Chambéry : 2 865 000 €
  • Agence de l’eau : 150 000 €

Lors de son installation, la nouvelle municipalité a constaté que le coût du programme avait considérablement évolué entre 2018 et 2020… sans que jamais le plan de financement ne soit de son côté réajusté ! En juin 2020, le coût de la reconstruction du stade s’établit ainsi à 22,2 M€, auxquels s’ajoutent 6,9 M€ pour l’ajout d’un parking décidé au printemps 2019. Soit un total de 29,1 M€ pour une subvention finalement obtenue de seulement 2M€ (délibération du Département).

Dans ces conditions, en juin dernier, le Maire sortant n’était pas en capacité juridique de notifier les marchés, faute de décision des collectivités sollicitées et parce que le budget de la Ville voté début 2020 pour cette opération était sous-estimé de près 5,4 M€.

Depuis juillet 2020, la nouvelle municipalité s’est donc employée à mobiliser de nouvelles subventions : un financement complémentaire de l’Agence de l’eau et un accompagnement financier de l’Etat (qui n’avait pas été sollicité) ont été obtenus, pour environ 1,5 M€. Elle a également travaillé à réduire certains coûts pour un total de 3,4 M€ TTC grâce à diverses économies dont le retrait de la tribune optionnelle (soit finalement un coût d’opération du stade seul de 18,8 M€ TTC).

En septembre, Thierry Repentin a présenté le dossier devant le Comité des Maires de Grand Chambéry, dont la plupart découvrait le dossier : l’accord selon lequel Grand Chambéry financerait 50% du reste à charge avec la Ville de Chambéry n’a fait l’objet ni de discussion en séance à l’agglomération, ni d’échange de courrier officiel entre la Ville et l’Agglomération avant l’été 2020.

Les demandes de financement ont été actualisées et réaffirmées par la nouvelle équipe auprès des collectivités territoriales au cours de l’été et à l’automne 2020. La Ville est restée sans réponse jusqu’au vendredi 27 novembre, date à laquelle les financeurs ont été réunis en mairie de Chambéry.

Les montants d’environ 9,6 M€ annoncés la semaine dernière par voie de presse par la Région, le Département et l’agglomération constituent une avancée inédite dû au travail de ces derniers mois. Elle appelle deux remarques :

  • Ces contributions sont sensiblement plus faibles que les engagements évoqués jusqu’ici (déclarations de Michel Dantin en juillet, délibération du Conseil départemental en février, discussions entre la Ville et l’Agglomération depuis 2019, etc.), alors que le coût du projet s’est envolé (parking et stade) ;

  • Le reste à charge pour la Ville augmente considérablement pour atteindre 15,2 M€. Il devient insoutenable pour le mandat qui s’ouvre au détriment de l’ensemble des investissements que la Ville devra réaliser. En effet, l’agglomération ne se sent plus engagée par l’accord oral qui aurait été passée par l’ancien Maire et l’ancien Président pour le partage à parité du reste à charge.

La Ville s’interroge sur les conditions dans lesquelles un projet d’une telle ampleur a été mené aussi loin sans aucun plan de financement assuré, sans concertation ni travail partenarial.

Notre territoire a besoin d’un équipement à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui en matière de projet sportif, de vie de quartier, de conception durable, de mobilités. Avec le soutien récent des cofinanceurs, la Ville de Chambéry travaille à mettre fin à la situation de blocage héritée du mandat précédent pour permettre enfin la reconstruction du stade.

Quel reste à charge pour la Ville ?

Voir l'image en grand

Evolution du dossier

Date / Délibération du Conseil Municipal 

Etape du projet

Coût du projet toutes taxes comprises (TTC)
Coût du parking exprimé en hors taxe (HT) car budget annexe

26 février 2018 – DCM-2018-021 –unanimité

Programme prévisionnel

11,1 M€ TTC (7 M€ de travaux + études + honoraires)

10 juillet 2018 – DCM-2018-115 – 35 pour, 1 contre, 9 abstentions

Programme prévisionnel et autorisation des demandes de subventions

13 M€ TTC dont 8,651 M€ de travaux

26 Octobre 2018 – DCM-2018-178 – unanimité moins deux abstentions

Résultats du concours : choix de la maitrise d’œuvre (architecte)

13,8 M€ TTC

28 janvier 2019 – DCM-2019-015 – 2 voix contre

Autorisation de signer le marché de maitrise d’œuvre

15,5 M€ TTC, dont 1,8 M€ pour la maitrise d’œuvre (architecte notamment)

Mai 2019

Avant-projet simplifié

16,8 M€ TTC

20 mai 2019 – DCM-2019-089 – 2 voix contre

Mission complémentaire demandée à la maitrise d’œuvre pour un parking souterrain sous le stade

Rémunération de la maitrise d’œuvre portée à 2,2 M€.

21 octobre 2019 – DCM-2019-171 – 5 voix contre

Validation de l’avant-projet définitif

18 M€ HT, dont 6,2 M€ HT pour le parking et 2,6 pour la maitrise d’œuvre.

Equivalent TTC pour la seule partie stade : 14 M€ TTC.

18 novembre 2019 – DCM-2019-196 – 10 voix contre

Lancement de la consultation des entreprises et autorisation de signature des marchés de travaux

18 M€ HT 
Soit 14 M€ TTC pour le stade et 6,237 M€ HT pour le parking

16 décembre 2019 – DCM-2019-218 – 5 voix contre, 5 abstentions

Délibération consacrée au parking

7 M€ HT pour la construction du parking

10 février 2020 – DCM-2020-029 – 10 voix contre

 

 

Même jour – DCM-2020-026 (budget 2020) – 10 voix contre

Autorisation de programme (AP) réévaluée

L’AP permet à la collectivité d’étaler une dépense d’investissement sur plusieurs années

 

Inscription des crédits d’investissement pour 2020

16,8 M€ prévus pour le stade (+1,3 M€)
= montant qui pourra être effectivement payé par la collectivité (correspond aux factures exprimées TTC)

 

Pour l’exercice 2020 : 3,5 M€ de dépenses sont prévus.

Seuls 2 M€ de subventions sont enregistrés en recettes.

Février 2020

Dossier de consultation des entreprises

21 M€ TTC + le parking

Mai / juin 2020

Offres issues de la consultation

22,2 M€ TTC + le parking

Mai / juin 2020

Absence de délibération autorisation le maire à signer les marchés attribués

Le montant des marchés (22,2 M€ TTC) dépassait en effet celui de l’autorisation de programme (16,8 M€)

Août 2020

Prolongation de la validité des offres jusqu’au 28 octobre, prolongée au 28 décembre 2020

Prendre le temps de la réévaluation, recherche d’économies potentielles et de partenaires financiers

Août à novembre 2020

Recherche de pistes d’économies

- 3,4 M€ TTC possibles en tout ou partie sur le stade, soit un coût du stade ramené à 18,8 M€ TTC + parking en sus