Accueil > La Mairie > Covid-19 > Situation sanitaire en Savoie

Situation sanitaire en Savoie

Dernière mise à jour le lundi 5 juillet 2021

En semaine 25 (21 au 27 juin 2021), tous les indicateurs épidémiologiques de la COVID-19 poursuivent leur baisse en Auvergne-Rhône-Alpes. La diminution de la circulation virale est moins marquée qu’en semaine 24 alors que la fréquence de la mutation portée par le variant Delta a plus que doublé dans la région. Avec 820 personnes hospitalisées et 105 patients en services de soins critiques au 29 juin et la forte baisse des nouvelles hospitalisations, l’impact hospitalier est en fort recul. Il n’est plus observé d’excès de mortalité toutes causes au niveau régional en semaine 24. Si la couverture vaccinale continue de progresser dans la région, un ralentissement de la dynamique vaccinale est observé.

Le taux d’incidence régional (15/100 000) est en diminution en semaine 25 (-26% par rapport à la semaine 24). Cette baisse concerne toutes les classes d’âge sauf celle des 65-74 ans où il se stabilise. Le taux de positivité (0,7%) perd 0,2 point. Le taux de dépistage diminue de manière modérée (-5%).

A l’échelle des départements, les taux d’incidence baissent dans la grande majorité des départements ou se stabilisent à un niveau bas. Ils sont inférieurs à 20/100 000 excepté dans le Rhône qui enregistre le taux d’incidence (23 /100 000) et le taux de dépistage le plus élevé de la région. Deux départements présentent un taux d’incidence inférieur à 10/100 000 : le Cantal et l’Ardèche. L’activité de dépistage diminue dans presque tous les départements. Les taux de positivité sont en baisse également sauf dans la Drôme et la Savoie où ils se stabilisent.

En semaine 25, 58% des tests positifs pour le SARS-CoV-2 ont été criblés pour les mutations d’intérêt. La mutation L452R portée notamment par le variant Delta est retrouvée dans 24% des PCR de criblages (11% en semaine 24). Les mutations E484K et E484Q sont retrouvées respectivement dans 3,6 % et 0,4 % des tests criblés (en légère diminution par rapport à la semaine 24). La proportion de la mutation L452R augmente nettement dans 7 départements sur 12 et dépasse les 30% dans l’Ain, l’Isère et la Haute-Savoie.

Les actes de SOS Médecins reculent de 22% en semaine 25. Le nombre de signalements d’épisodes de cas confirmés d’infection à SARS-CoV-2 en ESMS se maintient à un niveau bas.

La diminution des indicateurs hospitaliers se poursuit. Les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 baissent encore de 38%. La baisse des nouvelles hospitalisations et des nouvelles admissions en service de soins critiques dépassent les 30%. La baisse des nombres totaux de personnes hospitalisées et de personnes en service de soins critiques sont proches de 20%. Le nombre hebdomadaire de décès hospitaliers est en diminution de –21%, avec 23 nouveaux décès en semaine 25.

Enfin, au 29 juin 2021, 49,9% de la population en Auvergne-Rhône Alpes a reçu au moins une dose de vaccin et 33,7% est complètement vaccinée.

Dans le contexte de levée progressive des mesures de restrictions sanitaires et de l’augmentation rapide de la circulation du variant préoccupant Delta, le respect de l’ensemble des mesures individuelles de prévention, de dépistage, d’isolement en cas d’infection et de contact avec un cas confirmé est essentiel pour contrôler l’épidémie en période estivale. La promotion de la vaccination avec un schéma complet est plus que jamais un enjeu majeur. Les résultats d’études récentes montrant une efficacité de 84% d’une vaccination complète pour prévenir les formes symptomatiques des infections à SARS-CoV-2 chez les personnes de plus de 50 ans, devraient y contribuer.

Source : Point épidémiologique régional de l'agence régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes Spécial COVID-19 du 1er juillet 2021

Données hospitalières du département de la Savoie

Evolution du taux d'incidence à l'échelle du département de la Savoie par tranches d'âge

Le taux d’incidence est un indicateur central pour mesurer l'évolution de la COVID-19. C’est un critère qui permet d’évaluer la vitesse d’apparition d’une maladie. Il s'agit du nombre de nouveaux cas d’une maladie sur une période donnée dans une zone donnée (nombre de cas pour 100 000 habitants par semaine). C’est un critère qui permet d’évaluer la vitesse d’apparition d’une maladie.

Taux de positivité : c’est la quantité de résultats positifs par rapport à l’ensemble des personnes testées (il est exprimé en pourcentage). C’est un indicateur de la circulation du virus.

Il est donc primordial, pour la santé de toutes et tous de lutter contre la propagation de ce virus

  • Limitons au maximum nos déplacements
  • Respectons les gestes barrières

Pour recevoir un courriel sur l'adaptation des services de la ville de Chambéry et de l'agglomération de Grand Chambéry et avoir ainsi les dernières informations, nous vous invitons à vous inscrire en laissant votre adresse courriel.

Attention, cette newsletter ne concerne que les informations relatives au COVID-19.