> > Aménagement du secteur centre nord

Aménagement du secteur centre nord

Enjeux du projet

Dans le cadre du projet  Territoire mobile, la modification du plan de circulation du secteur centre nord de Chambéry (sortie VRU à l'échangeur de la Boisse, entrée du quartier Vétrotex et la sortie de la ville par l'avenue de la Boisse) vise à améliorer l'accessibilité de ce secteur en forte mutation (future piscine aqualudique, éco quartier Vétrotex, stade municipal, centre funéraire...), tout en le désengorgeant des flux de transits, et ainsi faciliter l'accès au centre ville.

Ville de Chambéry

Projet d'aménagement des voiries du Centre Nord

Dès le début du projet Territoire mobile plusieurs constats ont été faits sur le périmètre de centre nord quant à l’engorgement du secteur.

Une étude réalisée début 2015 montrait que l’infrastructure routière n’était plus adaptée aux flux constatés, et que les outils de gestion des carrefours que sont les 2 ronds-points successifs entre le carrefour du pont des chèvres et le carrefour des chevaliers tireurs ne permettaient pas de hiérarchiser un itinéraire principal (le long des berges de l’Hyères par rapport aux dessertes de la zone commerciale ou des quartiers.)

Cette situation entraîne :

  • Des remontées de files importantes et accidentogènes sur la VRU à hauteur de l’échangeur de la Boisse, tant pour les véhicules arrivant du sud (Grenoble, vallée alpine et combe de Savoie) que, et de façon encore plus forte, pour ceux venant du nord (Lyon, Avant Pays Savoyard, Annecy et Aix),
  • Des situations de blocage en amont des 2 ronds-points dans les 2 sens,
  • Des difficultés d’accès à la VRU pour sortir de la zone urbaine.

De nombreux projets se dessinaient sur ce secteur : Grand verger, éco-quartier Vetrotex, Rubanox, Centre Aqualudique, auxquels se sont ajoutés l'agrandissement du centre funéraire et la rénovation du stade municipal. Ces projets seront tous générateurs de flux nouveaux que les voiries auraient été dans l’incapacité de recevoir.

Territoire mobile a donc porté dès les 1ères réunions publiques une vision de hiérarchisation des voiries : itinéraires intercommunaux, inter-quartiers et de dessertes interne (voir plan ci-dessous).