> > Exposition : La Nature de Rémi

Exposition : La Nature de Rémi

Du 19 janvier 2018 au 29 janvier 2018

Artiste ?! Glaneur en herbe, brindilles sensibles, cailloux inspirants, clins d'oeil forestiers, ... la nature parle à Rémi. C'est "La Nature de Rémi" !
Bien-sûr, cette affaire dure depuis tellement longtemps. Elle est universelle. Chacun rapporte de ses promenades, de ses voyages des cailloux, des bouts de bois, souvenir d’un moment particulier.

La nature, je l’ai longtemps parcouru, grimpé, expliqué à d’autres, j’étais un sachant de la nature. Je la savais, je ne la connaissais pas, même si je l’aimais. Comme chacun, j’ai ramassé, amassé une collection-carte du monde d’objets. Je n’en faisais rien. Juste posé ça et là sur une étagère, sur le rebord d’une fenêtre dans un raie de lumière, dans un cendrier recyclé en récipient à bricoles… Sous les poussières, l’habituation du regard, l’oubli de la présence… Ils étaient isolés, dispersés, insensés…

Puis, un été plus solitaire qu’à l’ordinaire, plus vacant, moins occupé par de l’agitation cathodique ou festive-estivale, plus enclin à me promener dans la nature pour m’y retrouver, me croiser… des écorces, des galets, des bouts de bois m’ont appelé, à leur manière, m’ont fait signe, se sont montrés… La collecte est devenue le sujet de la balade de moi à moi. Pas de kilomètres, de dénivelés ; du ralenti, de l’attention, de l’imprégnation du lieu, de la connivence, de la relation avec. Une redécouverte.

Puis le soir ou le dimanche, puis n’importe quand, un atelier s’est mis en place, clandestin, mouvant et les premières créations sont advenues. Montages, collages… au gré des formes qui appelaient, qui demandaient réunion. Comme le film d’un objet qu’on casse et qu’on repasse à l’envers. Morceaux éparses, puis création qui se tient, le néant jamais loin. L’assemblage est parfois hasardeux, suivant une inspiration fébrile, pour ne pas perdre le fil de l’idée qui surgit comme un rêve et qui repart aussi vite qu’il est venu. Fragile et toujours éphémère. Toujours, comme tout, comme nous.

Fulgurance, fantôme, fée ou esprit, flux et reflux… Ce sont des traces. Traces de la nature d’où elles viennent. Elles honorent une montagne, une plage, un canyon, un col, une forêt, un chemin, une ambiance, un regard attentif où c’est passé la glane, la collecte.

Végétal, minéral, animal, elles représentent les mondes. L’humain affleure ici ou là. Ces créations traduisent une part d’enfance ou d’inconscience toujours présente. C’est un message sur l’état d’un monde intérieur, un tour des paradis perdus, des pensées latentes, des refuges recherchés quand la vie s’agite ou de poésies possibles, d’univers parallèles à conquérir. L’écriture vient aussi à la rescousse pour dire, pour ouvrir, pour proposer avec gravité ou humour.

Pour cette fragilité des créations, sur ce quelles portent, sur ce qu’elles sont ou disent, merci d’utiliser vos yeux et vos émotions. Vos mains sont invitées à rester dans le chaud de vos poches.

Rémi Serain

Informations pratiques

Horaires

Du 04/12 au 16/12/2017.
Du lundi au vendredi de 12h30 à 18h30.
Samedi et dimanche de 10h à 18h30.

Tarifs

Gratuit.

Communication

Coordonnées

Chapelle Vaugelas
Rue Jean-Pierre Veyrat
73000 Chambéry