> > De nouveaux palmiers pour le Centre de congrès Le Manège

De nouveaux palmiers pour le Centre de congrès Le Manège

12/02/2018

Agriculture, espaces naturels Environnement Institution Travaux Urbanisme

Les emblématiques palmiers du centre de congrès le Manège sont remplacés par de nouveaux palmiers plus adaptés à cet emplacement original. Les quatre anciens palmiers, éléments forts du projet architectural, qui avaient été plantés au moment de la construction du bâtiment, provoquaient en effet en poussant, d'importants dégâts sur la verrière. Ils ont été enlevés dès l'automne 2017. La Ville a une obligation contractuelle de replanter des palmiers pour respecter la signature architecturale du lieu.

De nouveaux palmiers plantés dans la verrière du Manège

De nouveaux palmiers sont plantés en février 2018 dans la verrière du centre des congrès Le Manège. Pour ces nouveaux palmiers, le service Parcs et jardins de la ville de Chambéry a opté pour des Washington Robusta de Californie. Au développement moindre, ils ne causeront pas de dommages à la verrière, permettant la préservation du caractère architectural du site (C'est une obligation contractuelle pour la Ville) tout en garantissant la sécurité du personnel et de ses utilisateurs dans la durée.

Les travaux de plantation des nouveaux palmiers, qui ont lieu mi-février, sont de grande ampleur avec des nombreuses contraintes techniques : difficulté d'accès, largeur des portes d'entrée,...

Ils exigent :

  • d'enlever les grilles du sol du Manège, toutes sont donc numérotées pour être réinstallées au terme du réaménagement
  • de déraciner les anciens palmiers, qui n'avaient pas été coupés à ras, afin de permettre le dessouchage
  • de préparer le sol pour les plantations
  • de remettre toutes les grilles au sol

Ces travaux nécessitent donc une fermeture du Manège pendant plusieurs jours consécutifs.

Gilles Garofolin / Grand Chambéry

cmcb

Préserver le caractère architectural du site, et la sécurité du personnel et de ses utilisateurs

La première phase de préparation de remplacement des palmiers a eu à l'automne 2017 avec la coupe des anciens palmiers. Ces derniers n'ont pas été coupés à ras, puisqu'il restait environ 1 à 2 mètres. Cette condition était nécessaire pour la seconde phase de travaux, qui a eu lieu en février 2018 : le dessouchage.

A l'aide du tronc restant, les techniciens ont ainsi pu faire levier et déraciner les palmiers afin de permettre leur remplacement.

Les quatre anciens palmiers, éléments forts du projet architectural, qui avaient été plantés au moment de la construction du bâtiment, provoquaient en poussant, d'importants dégâts sur la verrière. C'est ainsi que les pluies de l'automne dernier se sont immiscées au sein de la structure et ont notamment endommagé les moteurs des portes électriques, condamnant l'entrée principale du centre de congrès.

L'ancienne variété de palmiers ne pouvant supporter la taille nécessaire, il était inévitable de les remplacer pour garantir la sécurité du personnel et des usagers.