Prévention Incendie

Tous les secteurs de Chambéry sont exposés au risque d'incendie. Mais les quartiers anciens, d'accès limité pour les véhicules de secours, aux constructions très imbriquées sans stabilité au feu, nécessitent une vigilance particulière.

Pour cette raison, la Ville de Chambéry a créé un groupe de travail dont les réflexions ont abouti à des actions ponctuelles (exercices incendie, opérations de déstockage caves et greniers) mais aussi à des interventions sur le bâti avec la mise en place en juillet 2008 d'une OPAH Sécurité Incendie (Opération programmée d'amélioration de l'habitat).

L'arrêté municipal du 28 juin 2004

L'arrêté municipal n°834 du 28 juin 2004 prescrit les mesures particulières de prévention du risque incendie pour les immeubles bâtis anciens et leur accessibilité par les services de secours dans la vieille ville et ses faubourgs.

Pour les immeubles bâtis situés dans les secteurs ci-après, à l'exception de ceux construits conformément aux dispositions de l'arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection des bâtiments d'habitation contre l'incendie, il est obligatoire d'installer:

  • Dans les parties privatives des appartements:
  1. un extincteur facilement accessible (6L eau pulvérisée)
  2. un détecteur avertisseur autonome de fumées (DAAF)
  • Dans les parties communes des immeubles:
  1. un plan de niveaux de l'immeuble
  2. un cylindre pompier contenant le système d'ouverture (possibilité pour les secours de pénétrer en urgence dans l'immeuble)

Consultez l'arrêté du 28 juin 2004

Suite au jugement du Tribunal Administratif de Grenoble en date du 13 mars 2007, les articles 2.1 et 4 sont annulés.

Les autres articles sont applicables depuis le 1er janvier 2005.

Les secteurs concernés par l'arrêté:

Les aides aux travaux de sécurisation

Dans le cadre de sa politique globale d’amélioration du cadre de vie visant à améliorer les aspects esthétiques et fonctionnels des immeubles chambériens, et de favoriser un tissu commercial diversifié notamment en centre ville, le Conseil Municipal de la Ville de Chambéry a décidé le 10 juin 2013 d’accorder, des aides financières pour la mise en sécurité incendie des copropriétés situées dans les quartiers anciens.

Les modalités du dispositif d'aides

Ce dispositif d’aides concernera les 500 immeubles situés dans le périmètre à risque incendie comprenant les secteurs suivants (idem périmètre arrêté municipal du 28 juin 2004) :

  • périmètre du Secteur Sauvegardé
  • secteur Grenette
  • secteur Calamine
  • secteur Italie / Montmélian
  • secteur Faubourg Nezin (Sud voie ferrée)
  • secteur Faubourg Nezin (Nord voie ferrée) et chemin du Glu
  • secteur Fontaine St Martin
  • secteur Faubourg Reclus

De la même façon que pour la précédente opération d'aides aux travaux de sécurisation (l’O.P.A.H. sécurité incendie), les travaux éligibles aux aides concerneront les parties communes et notamment :

  • le désenfumage des cages d’escaliers
  • le recoupement des caves et greniers et l’isolement par rapport aux voisins
  • l’en cloisonnement de la cage d’escalier par des portes coupe-feu et fenêtres pare-flamme
  • la mise aux normes des installations électriques
  • la création de locaux poubelles
  • l’affichage de plan au rez de chaussée de l’immeuble
  • la mise en place de dispositif d’accès pour les pompiers

L’aide apportée par la commune est de 20 % du montant HT des travaux.

La subvention est plafonnée à 4 000 € par copropriété.

téléchargez le formulaire de demande de subventions

Les exercices incendie

Le groupe de travail mis en place par la Ville de Chambéry pour lutter contre le feu a aussi décidé d'organiser des exercices incendie réguliers.

Un feu fictif est déclaré, les pompiers interviennent pour lutter contre l'incendie et évacuer les habitants. Ces exercices grandeur réelle mobilisent des moyens importants mais ils sont indispensables pour connaître les particularités d'intervention de chaque secteur et développer les compétences inter-services.

Retour en images sur l'exercice incendie du 22 septembre 2015

Sécurité incendie à Chambéry:tous mobilisés!

Les pompiers en action

Les bons réflexes en cas d'incendie

Le feu s’est déclaré dans votre logement :

- L’évacuation du logement est possible

  • Fermer toutes les portes du logement (sans les verrouiller pour faciliter l’accès des secours)
  • Evacuer les lieux le plus rapidement possible, mais ne prenez pas l’ascenseur
  • Une fois à l’extérieur prévenir les sapeurs-pompiers (18 ou 112)

- L’évacuation du logement est impossible

  • Fermer la porte de la pièce où le feu s’est déclaré
  • Se replier dans une pièce avec une fenêtre accessible et la plus éloignée du sinistre
  • Calfeutrer les bas des portes
  • Prévenir les sapeurs-pompiers (18 ou 112)
  • Se manifester à la fenêtre pour être vu des secours

Le feu s’est déclaré dans l’immeuble :

En l’état actuel de la réglementation, il n’est pas prévu une organisation a priori de l’évacuation d’un immeuble. Cependant dans le bâti ancien à fort risque de propagation incendie, une évacuation générale du bâtiment avant même l’arrivée des secours s’avère judicieuse.

En l’absence de fumée dans les parties communes de l’immeuble, il est conseillé à la personne ayant évacué son logement de prévenir ses voisins.

Rappel : Dans un bâti ancien, le risque de propagation d’incendie est plus élevé, une évacuation des lieux avant même l’arrivée des secours peut s’avérer judicieuse.

Le premier acteur de votre sécurité c'est vous!

Opérations Déstockage caves et greniers

Ces opérations permettent d'évacuer les matériaux inflammables entreposés mais aussi les encombrants susceptibles de ralentir la progression des services de secours.

La prochaine opération aura lieu le dimanche 16 octobre de 8h30 à 11H30

L'emplacement des bennes de collecte pour cette opération sont définis ici

Les travaux dans les immeubles construits avant 1986

Les dispositions de la circulaire du 13 décembre 1982 s'appliquent aux travaux d'aménagements dans un immeuble existant dont la construction est antérieure au 31 janvier 1986.

L'objectif de la circulaire est de ne pas diminuer le niveau de sécurité par des aménagements inappropriés.

La disposition principale est d'encloisonner l'escalier et s'assurer de la présence d'une baie accessible aux sapeurs pompiers en cas de création d'un nouveau logement ou de scission d'un grand logement en plusieurs plus petits.

Le groupe d'expertise incendie organise régulièrement des visites pour apporter un appui technique aux pétitionnaires.